TAI CHI ou TAI JI QUAN

 

Une très jolie légende attribue la paternité de cet « art de l’action suprême » à un moine taoïste du XIIIè siècle. La tactique défensive en mouvements lents et circulaires d’un serpent attaqué par les harcèlements continus et désordonnés d’un oiseau l’aurait inspiré, il aurait vu dans ce combat la symbolique de la force et de la faiblesse, de la concentration et de la dispersion, de l’énergie de l’ombre et de la lumière. En bref du yin et du yang.

 

Le Tai Ji Quan que l’on peut traduire par « Boxe du Faîte Suprême » est un art martial interne. Les techniques ont plusieurs dimensions :

 

• Une dimension martiale

• Une dimension énergétique

• Une dimension esthétique qui peut en découler

 

Cette discipline énergétique, véritable méditation en mouvement, vise à accorder l’homme avec l’univers et à lui faire atteindre l’harmonie totale entre son corps et son esprit en rétablissant l’équilibre et la bonne circulation de son énergie vitale (Qi).

 

Cette circulation du Qi dans le corps et à plus long terme son accumulation est essentielle pour l’acquisition de cette force dégagée de toute tension, c’est elle qui apporte une sensation de bien-être et qui renforce le corps.

 

Les nombreux bienfaits :

 

• Régularise et améliore la circulation sanguine sans jamais accélérer le rythme cardiaque

• Fortifie les muscles et les articulations

• Accélère les réflexes

• Développe l’harmonie des gestes

• Aisance et agilité corporelle

• Coordination

• Paix des émotions

• Revalorisation de l’image personnelle

 

 

Cette vidéo n'a pas la prétention de montrer la forme pure et originale, elle n'est qu'un aide mémoire pour vous accompagner dans votre pratique.